Alain Bonet : Tolkien et Beowulf

 

« Ents, Elfes et Orcs : Beowulf et le regard de Tolkien »,

par Alain BONET

L’étude du poème vieil-anglais Beowulf a constitué une part importante de la vie universitaire de Tolkien. Son influence sur son œuvre littéraire a également été immense.

Dans cet article, j’étudie les liens entre la manière dont Tolkien analysait le poème et les diverses influences que l’on peut détecter dans plusieurs œuvres : The Lord of the Rings, mais aussi The Hobbit, The Adventures of Tom Bombadil, The Silmarillion (à toutes les étapes de son développement), plusieurs poèmes dont « The Homecoming of Beorhtnoth » et « King Sheave », ainsi que les dessins et illustrations de Tolkien.

Plusieurs angles sont abordés : emprunts, anecdotes, citations, références, épisodes, commentaires, reconstructions, éthique, représentation des monstres, style et problèmes de traduction. Je m’attache particulièrement à montrer en quoi la présence/absence de préoccupations religieuses dans The Lord of the Rings découle directement de la conception de Beowulf comme la création d’un chrétien admiratif du monde païen. J’y utilise de fréquents renvois à certains des articles les plus célèbres de Tolkien, The Monsters and the Critics et Finn and Hengest. L’article est écrit en français, avec des citations en anglais et vieil-anglais (traduites en anglais moderne).

Cet article a été publié in Points de vue sur Beowulf, Actes du colloque du 14 novembre 1988 à l’Université de Nancy II, édités par Colette Stévanovitch. Publications de l’AMAES, collection GRENDEL vol. 1, Nancy, 1999. ISBN 2-901198-23-6. Détails pour commander.

   

Plan du site | Contact | A propos de | Crédits & mentions légales | flux rss image rss